Gambetta – Sangnier Ouest

Posted on

Réalisation de protections acoustiques  Secteur Gambetta – Sangnier Ouest

Description succincte du marché ou de l’acquisition/des acquisitions :
marché de travaux portant sur la réalisation de protections acoustiques A86 intérieure Secteur Gambetta -Sangnier Ouest 2ème Tranche de travaux opération Saint Maurice /Maisons-Alfort/Créteil dans le département du Val de Marne.

http://www.marchesonline.com/mol/front/visualisation/run.doidsim=6583005&versionsim=1&typeinfo=typeao

Abrasion des pneus et pollution

Posted on

Le diesel n’est pas seul responsable de la pollution automobile

pnuexLes moteurs ne sont pas seuls en cause dans la pollution liée au trafic automobile

Selon l’Observatoire de la qualité de l’air en Ile-de-France, 41 % des particules fines en suspension émises par le trafic routier francilien viennent de l’abrasion des pneus, du revêtement routier et des freins.

Selon une évaluation réalisée en Allemagne par l’Institut de génie de l’environnement de l’université technique de Berlin, la seule usure des plaquettes de freins représenterait 20 % de l’ensemble des particules émises par le trafic routier. Les frottements entre les plaquettes et le disque rejettent une importante quantité de particules fines. L’Institut de sciences appliquées de Lyon estime que l’usure des plaquettes produit 20 000 tonnes de poussières par an en France. lire la suite

Triangle de l’Echat

Posted on

  ——————————-Triangle1

Projet d’aménagement du  triangle de l’Echat autour de la future gare de Créteil l’Echat

Dans le périmètre des 800 mètres autour de la gare, un projet d’aménagement est en cours d’étude sur les terrains du “triangle de l’Échat”, propriétés publiques (État et Conseil général). Cette étude est réalisée par l’AFTRP (Agence foncière et technique de la région parisienne). Environ 1400 logements pourraient y être créés.

Les adhérents de l’APEMA s’interrogent sur le projet de construction du « Triangle de l’échat  » en limite de Maisons Alfort.

 Que vont  devenir :

- le parking à l’entrée de Maisons Alfort face au « Buisson joyeux »?

- la partie boisée entre le parking et la A 86?

En quoi consiste l’ « aménagement de l’entrée de Maisons-Alfort »?

http://www.ville-creteil.fr/grand-paris-horizon-2020-pour-creteil-lechat

 

Poursuite des protections

Posted on

Bonnes nouvelles pour les oreilles des habitants de Saint-Maurice et Maisons-Alfort.

bruit a86Suite à une question orale du député-maire de Maisons-Alfort Michel Herbillon à la ministre de l’écologie Ségolène Royal, à propos du programme de renforcement des protections phoniques pour les communes de Maisons-Alfort et de Saint-Maurice,

dont la proximité des autoroutes A4 et A86 génèrent des nuisances sonores importantes liées aux 260 000 véhicules par jour qui y circulent, la ministre a confirmé ce mardi 27 janvier que les travaux du secteur « Gambetta-Sangnier Ouest » sur l’A86 (sens Paris-province), qui étaient initialement programmés pour septembre 2014, démarreraient à l’été 2015. Une première tranche de renforcement des protections phoniques avait déjà été réalisée entre février et septembre 2014 dans le secteur « Gambetta-Sangnier Est »,  dans le sens province-Paris.

La ministre a également confirmé que les études se poursuivent concernant les travaux des protections phoniques sur l’échangeur A4/A86 de Saint-Maurice/Maisons-Alfort et le long de l’autoroute A4 dans le secteur de Saint Maurice, en vue d’une réalisation d’ici 2017. Ces travaux devraient faire l’objet d’une inscription au Contrat de plan Etat-Région en cours de discussion pour le financement de l’opération.

Source:     94 Citoyens

A lire aussi : 
Impact sonore des routes départementales par villeu du Val de Marne
14 pistes pour limiter l’impact sonore des routes départementales

Détecteur de fumée

Posted on

detect1Afin de prévenir les risques d’incendie, tous les logements devront être équipés d’au moins un détecteur de fumée normalisé au plus tard le 8 mars 2015. D’autres mesures de sécurité devront également être prises dans les parties communes, avant cette même date, pour éviter la propagation d’incendie.

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F19950.xhtml

Détecteurs de fumée: 6 appareils non conformes à bannir

Quel détecteur de fumée choisir pour votre habitation? Vous avez jusqu’au 8 mars 2015 pour réfléchir, date butoir à laquelle votre foyer devra être équipé

http://www.notretemps.com/droit/conso/detecteurs-de-fumee-6-appareils-non-conformes-a-bannir,i77283?ref=droit-563

Ampleur de la pollution

Posted on

Une étude dévoile l’ampleur de la pollution aux particules fines à Paris

particulesLe 13 décembre 2013, au plus fort du pic de pollution, les Parisiens ont inhalé jusqu’à 6 millions de particules fines par litre d’air: pour la première fois, une étude a permis de mesurer dans l’atmosphère de la capitale ces particules inférieures à un micron, très nocives pour la santé.

Lire l’article:

https://fr.news.yahoo.com/pollution-%C3%A0-paris-effets-comparables-au-tabagisme-passif-134515017.html

Bonne Année

Posted on Updated on

Voeux 2015.

La présidente et les membres du bureau vous  présentent ainsi qu’à vos proches leurs

 Meilleurs Vœux pour cette année 2015.

Que votre participation à la protection de l’environnement si minime soit-elle au niveau de la planète, aide à la rendre moins polluée pour les futurs générations.   

Interprétation

Posted on Updated on

Il semblerait que nous n’ayons pas la même interprétation sur le terme « hauteur des murs de 5 m ! »

Les murs anti-bruit sur le secteur Gambetta-Sangnier–Est, qui viennent d’être posés, soulèvent des interrogations.

Ces protections phoniques qui, selon la concertation publique du 15 mai 2006 devaient « avoir 4m de haut et être mis en remplacement des écrans palplanche de 2m de haut » n’ont pas été mis à la place des  écrans palplanche mais plus bas, la butte ayant été arasée de 1,30m et les nouveaux murs ne sont hauts que de 3,5m.

L’APEMA a demande pourquoi les protections phoniques de 4m de haut n’ont-elles pas été posées au même endroit que les anciens murs palplanche, ce qui aurait nettement amélioré leur efficacité ?   

Hauteur selon la concertation publique  :6,80m chaussée haut du mur

butte 2,80m +4m de mur = hauteur totale 6,80m depuis la chaussée

Hauteur réalisée           : 5m chaussée haut du mur

butte 1,50m + 3,5m de mur = hauteur totale 5m depuis la chaussée

Pollution près du trafic

Posted on Updated on

Le trafic routier est la première source de pollution en Ile-de-France,Pollution pré du trafic notamment pour le dioxyde d’azote, les particules fines et le benzène, polluants qui ont un impact sur la santé. les niveaux de pollution prés des axes routiers pour le dioxyde d’azote sont deux fois plus élevés que les valeurs préconisées par la réglementation .

Afin de réduire la pollution sur Maisons Alfort, nous avions demandé que des caissons absorbants la pollution soient installés lors des travaux de remplacement des protections phoniques. à ce jour sur les secteurs où les travaux sont « achevés », aucun caisson n’est posé. http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/NUMERO39.pdf

Ecole vétérinaire

Posted on Updated on

L’Ecole nationale vétérinaire de Maisons Alfort (ENVA) vient de se voir promettre 30 millions d’euros pour poursuivre laEnva rénovation

http://94.citoyens.com/2014/30-millions-deuros-debloques-pour-lecole-veterinaire-de-maisons-alfort,04-11-2014.html

 

L’APEMA note avec satisfaction « La bonne nouvelle annoncée par le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, suite à une intervention du député-maire UMP de Maisons-Alfort, Michel Herbillon, à l’occasion de l’examen du budget du ministère par l’Assemblée nationale ce mardi 4 novembre. »mais espère que ces financements ne soient pas comme ceux , pour la deuxième des travaux de la pose des protections phoniques A86 et A4 sur Maisons-Alfort, basés sur des promesses non tenues : budget prévu en 2009, promesses renouvellées en 2013 et 2014 ….appel d’offre annulé en 2014 faute de budget .

 

Péage urbain

Posted on Updated on

24Péageurbin

Péage urbain : Paris prendra-t-il le départ ?

La majorité municipale est défavorable à l’idée d’un péage de type londonien. D’autres proposent de rendre payantes les autoroutes d’Ile-de-France.

Le sujet revient régulièrement sur la table au Conseil du Grand Paris. Dès 2006, il avait fait l’objet d’une étude de la Direction générale de l’équipement d’Ile de France. Cet été, il a de nouveau été évoqué par Thierry Coudert, conseiller UMP-radical de Paris dans une interview au quotidien Les Echos : “Sur l’espace du Grand Paris, on pourrait imaginer un péage de dissuasion pour l’hypercentre et un péage de financement des infrastructures sur le reste du territoire.”

Alors Paris prête pour le grand saut ? Tout dépend de la couleur de l’atterrissage. “Pour l’instant la majorité municipale est défavorable à un péage urbain dans le sens londonien, explique Denis Baupin, adjoint (Verts) au maire de Paris. Ça créerait une zone dans laquelle ceux qui vivent à l’intérieur bénéficient de très forte réduction et sont donc favorisés au détriment des habitants des banlieues. C’est complètement aux antipodes du projet de Paris métropole.” L’élu vert privilégie donc une autre solution. “ Il serait plus efficace de rendre payante les autoroutes d’Ile-de-France pour les camions, les 4×4 ou les grosses berlines. Ce serait plus juste socialement – après tout, personne n’est obligé de passer par les autoroutes. Et plus efficace écologiquement. En effet, les déplacements en couronne ont tendance à augmenter tandis qu’au centre, ils décroissent.“

A en croire une étude réalisée par la Direction générale de l’équipement d’Ile- -de-France, un péage de ce genre pourraient rapporter 300 millions d’euros par an rien qu’en taxant les camions. De quoi permettre de financer un vrai programme de transports collectifs. Alors mordre à l’expérimentation des sénateurs pourquoi pas ? “Si on peut envisager un péage urbain sous forme d’autoroutes payantes, nous serons prêts à l’étudier”, souligne M. Baupin.

Le Sénat donne le feu vert aux péages urbains
Le 28 septembre, les sénateurs ont voté un amendement autorisant les communes françaises de plus de 300 000 habitants à tenter l’aventure pendant 3 ans. Inclus dans la loi Grenelle II, la mesure pourrait entrer en vigueur en 2010 à condition d’être validée par l’Assemblée nationale.

LES SOURCES DE CET ARTICLE :

Etude de la Dreidf :

 

Syctom: débat public

Posted on Updated on

23Syctomdebat publicLe projet en débat

Le centre de traitement des déchets ménagers d’Ivry/Paris XIII aura 40 ans à l’horizon 2010.

Le syndicat de traitement des déchets ménagers de l’agglomération parisienne (SYCTOM) a étudié son remplacement par un centre de traitement conjuguant méthanisation avec valorisation biologique et incinération avec valorisation énergétique. Il a saisi la CNDP pour l’organisation d’un débat public afin d’éclairer sa décision : celui-ci permettra à tous de s’informer et de s’exprimer sur l’opportunité, les objectifs et les principales caractéristiques du projet, du 4 septembre au 21 décembre 2009.

Les objectifs du débat

  • Informer la population sur le projet soumis au débat, son opportunité, ses objectifs et caractéristiques,
  • Permettre à la population de s’exprimer sur ce projet, d’apporter des observations, des critiques, des suggestions sur tous les aspects du projet,
  • Éclairer le maître d’ouvrage par de nouveaux éléments d’appréciations.

Les modalités de déroulement du débat

Avant le lancement du débat, la Commission a rencontré près de cinquante acteurs, élus locaux et acteurs institutionnels ou associatifs afin de les associer à la préparation du débat. Durant le mois de juin, elle a également donné la possibilité au grand public de proposer via son site internet les thèmes dont il souhaite débattre lors du débat public.

Sur la base des informations recueillies et des réflexions des membres de la Commission, la CPDP a soumis à la CNDP un document précisant les modalités de déroulement du débat public (publics concernés, documents du débat, moyens d’information, moyens de participation, calendrier). Ce document a été approuvé par la CNDP lors de la séance du 2 septembre.

Les principes du débat

Transparence: toute l’information sur le projet est rendue disponible et compréhensible.    Equivalence: Quelque soit son statut et sa représentativité, toute personne peut s’exprimer, poser une question, donner son avis et émettre une proposition. Argumentation: pour garantir la richesse et la pertinence du débat, les différentes prises de position doivent être argumentées.

Les suites du débat

Compte-rendu et bilan: Dans les deux mois suivant la clôture du débat public, la Commission particulière, sans prendre position, publie un compte rendu des opinions exprimées durant le débat et le président de la Commission Nationale établit un bilan en présentant les éléments essentiels.  Décision du maître d’ouvrage: Dans les 3 mois suivant la publication du compte-rendu et du bilan du débat, le maître d’ouvrage annonce sa décision quant aux suites  qu’il compte donner au projet à l’aune des opinions exprimées lors du débat public.

Temps d’ouverture et de dialogue, le débat public offre la possibilité à chacun de participer à la décision finale. 

On peut s’informer et participer au débat public en se connectant sur les sites:

www.debatpublic-traitement-dechets-ivry.org

contact@debatpublic-traitement-dechets-ivry.org

 

Des arbres contre le co2

Posted on Updated on

12des arbres contre le CO2- Selon un rapport scientifique, la solution pour réduire le dioxyde de carbone présent dans l’air pourrait passer par des «arbres» fabriqués par l’homme.

 

Les éoliennes vont-elles bientôt avoir de nouveaux voisins ? Dans un rapport de l’Institut britannique de mécanique avancée (IMechE), des scientifiques préconisent la mise en place d’arbres artificiels pour enrayer les émissions de gaz à effet de serre. Actuellement au stade de «prototypes très avancés», ces machines réaliseraient un mécanisme relativement simple. A travers un filtre, elles capteraient le dioxyde de carbone qui, une fois retraité, pourrait ensuite être stocké au fond des océans, où sa densité plus importante que l’eau lui permettrait de rester bloqué. Seuls 5% du gaz capté serviraient à alimenter la machine. lire la suite

Exercice incendie

Posted on Updated on

                                      Exercice incendie sur le site des turbines à combustion d’EDF

 

L’équipe du Centre de Production Thermique d’EDF va réaliser avec les pompiers de Paris un exercice incendie sur le site des Turbines à Combustion de Vitry-Arrighi. 

Cet exercice se déroulera mercredi 30 septembre,  

il a pour objectif de vérifier que l’organisation et les moyens prévus pour intervenir sur un feu de fioul domestique sont adaptés à ce type d’événement.

Que nos riverains, ce jour là, ne s’inquiètent pas de la venue d’une importante équipe de pompiers, il s’agit d’un exercice et non d’une alerte réelle. 

CONTACT : 

Nom :Philippe DENIS N° de Téléphone: 01.45.73.56.44

      N°  de Télécopie : 01.46.80.01.10

Plan bleu

Posted on Updated on

20 Préserver l'eauIle-de-France. Le Val-de-Marne se dote d’un « plan bleu » pour préserver l’eau

Baigné par la Marne et la Seine, le département du Val-de-Marne vient de se doter d’un « plan bleu » pour préserver sa ressource en eau, issu d’une démarche participative inédite menée depuis deux ans avec citoyens et acteurs de l’eau. Lutte contre le gaspillage, maîtrise de la pollution, reconquête des berges, aménagement… ce plan global vise à améliorer la protection de la ressource en eau, tout en valorisant l’image du département, selon Jacques Perreux, vice-président (PCF) du conseil général chargé des questions liées à l’eau et l’environnement. lire la suite

Ampoules fluo-compactes

Posted on Updated on

18Ampoules Fluo compactesAmpoules fluo-compactes, une fausse bonne idée ?

Exit les ampoules à filament. Trop gourmandes en énergie, elles devront être remplacées par des fluo-compactes, sensées être plus économes. Pourtant, ces dernières collectionneraient les défauts. Alors les fluos, une fausse bonne idée ? Terra eco vous éclaire.

Condamnée à l’extinction par la Commission européenne, la lampe à Papa Edison disparaîtra peu à peu des rayons européens à compter de septembre 2009 et dès juillet, en France, pour les ampoules de plus de 100 watts. A la place, prière d’adopter des « basses-conso », plus efficaces et donc plus écolos. Vraiment ? Les fluo-compactes sont régulièrement montrées du doigt pour leur contenance en mercure. Autre suspicion : elles émettraient des champs électromagnétiques. Et finalement, leurs bilans écologique et économique seraient catastrophiques. Examen, point par point, de chacun de ces griefs avec Georges Zissis, chercheur spécialisé dans les sciences de la lumière à l’université de Toulouse et président du centre Midi-Pyrénées de l’association française de l’éclairage (AFE). lire la suite

Plan local d’urbanisme

Posted on Updated on

 

Projet d’aménagement et de développement durable : PADD

Plan local d’urbanisme : PLU

Réunion du 21 septembre 2009 19h au Moulin brûlé à Maisons-Alfort

 Cette concertation se déroule en trois étapes :

*La première réunion du 18 mai 2009 avait pour but le diagnostic,

*Cette deuxième réunion doit permettre de définir les orientations du projet d’aménagement et de développement durable ( PADD) pour les dix à quinze ans à venir à Maisons-Alfort.

*La troisième étape se fera sous forme de concertations dans les quartiers. lire la suite

Pollution par les particules

Posted on Updated on

11pollutionLa pollution par les particules dans l’air ambiant    augmente le risque de mortalité en France

La pollution par les particules dans l’air augmente le risque de mortalité en France, d’après les résultats publiés aujourd’hui dans le dernier rapport du Programme de surveillance air et santé (Psas) de l’Institut de veille sanitaire (lnVS).

L’objectif de cette étude était d’actualiser les connaissances sur les liens entre la pollution de l’air (particules et polluants gazeux) et le risque de décès pour différentes causes. Elle a concerné neuf villes françaises au cours de la période 2000­2004, soit environ 11 millions de personnes. Elle permet de documenter, pour la première fois en France, un lien épidémiologique entre les niveaux de particules fines et grossières (PM 2,5 et PM 2,5-10) dans l’air ambiant et le risque de mortalité. Elle consolide également les résultats précédemment obtenus dans le cadre du Psas sur l’existence de liens entre les niveaux d’ozone et de dioxyde d’azote et le risque de mortalité. Lire la suite

Fin des ampoules 100 watts

Posted on Updated on

La fin des ampoules à incandescence de 100 watts

Le Figaro 

À partir du 1 septembre, les ampoules de 100 watts vont disparaître des rayons des magasins de l’Union européenne. Ce retrait marque le coup d’envoi de la mort annoncée de toutes les ampoules classiques d’ici à trois ans, remplacées par les lampes de nouvelle génération consommant 80 % d’électricité en moins.

Si ces nouvelles ampoules sont certes plus chères à l’achat, elles ont une durée de vie plus longue.

Et utiliser des ampoules ­économiques à la place d’ampoules à incandescence devrait permettre à un foyer moyen d’économiser 166 euros sur sa facture d’électricité en un an, selon une étude allemande citée par les organisations de consommateurs.

La Commission européenne calcule plus modestement qu’en troquant les ampoules classiques pour la génération d’ampoules «fluo compactes», dites aussi lampes basse consommation (LBC) fabriquées en Asie, les ménages peuvent économiser 50 euros en moyenne par an.

À l’échelle de l’Union, l’économie se chiffrerait entre 5 et 10 milliards d’euros chaque année.

 

Taxe carbonne

Posted on Updated on

9Taxe carbone

Taxe carbone, qu’est ce qu’une tonne de co2

Taxe carbone : une ponction d’un côté, un chèque de l’autre

 La taxe carbone coûtera en moyenne 74 euros à chaque ménage français, avant compensation.

Avec la taxe carbone et sa compensation, annoncées jeudi par Nicolas Sarkozy, l’État prendra d’une main ce qu’il donnera de l’autre. Un système inédit et assez complexe. Décryptage.

  • Quelle sera la facture pour les ménages ?

Les ménages payeront dès janvier la taxe carbone lors de leur passage à la pompe et sur leur facture de chauffage, puisque cet impôt frappera le pétrole, le gaz, le charbon et le GPL, à raison de 17 euros la tonne de CO2 émise. D’après le ministère du Budget, ce tarif entraînera un surcoût de 1,96 euro pour un plein de 40 litres d’essence, toutes taxes comprises (la TVA s’appliquant à la taxe). Pour le gazole, la note grimpera de 2,16 euros. Le remplissage d’une cuve de fioul de 1 000 litres coûtera 54 euros de plus. Quant à la facture de gaz, elle s’alourdira de 7 %. L’impact sera donc très différent pour les particuliers, selon qu’ils se chauffent à l’électricité, au gaz ou au fioul et selon leur utilisation de la voiture. Le surcoût moyen de 74 euros par ménage est une moyenne théorique. Il correspond à la recette estimée de la taxe pesant sur les particuliers divisée par le nombre de foyers fiscaux (36 millions). Mais il suffit de consommer 2 000 litres de fioul et de faire trois pleins d’essence par mois pour que la taxe carbone coûte 178 euros par an. Et un Parisien sans voiture qui se chauffe à l’électricité ne payera rien ! Chaque année, le coût de la tonne de CO2 augmentera (le chef de l’État n’a pas précisé de combien). L’objectif est que les Français soient peu à peu dissuadés de consommer les énergies contribuant au réchauffement climatique, en les rendant plus chères. lire la suite